Mme Cazagou

44 ans et encore au collège !
44 ans et encore au collège !
Chorale : des hommes pareils

Chorale : des hommes pareils

Une chanson de Françis Cabrel

une très jolie interprétation ci -dessous à écouter sans modération.

 

Publié par Mme Cazagou dans Chorale, 0 commentaire
Chorale : il est où le bonheur ?

Chorale : il est où le bonheur ?

Une chanson de Christophe Maé

Dans une version live…

Dans la version clip

Publié par Mme Cazagou dans Chorale, 0 commentaire
Chorale : They don’t car about us

Chorale : They don’t car about us

Une chanson de Mickael Jackson qui sera notre final du spectacle et qui sera accompagnée de la batucada  Drum arrangé  !

Et oui cette année la finale sera très rythmée.

 

La batucada c’est un ensemble de percussions brésiliennes…bon les musiciens viennent plutôt du Gers que du Brésil mais ils vont nous mettre l’ambiance !

 

une version des kids united…

 

Publié par Mme Cazagou dans Chorale, 0 commentaire
3è, séquence III : le rap.

3è, séquence III : le rap.

Question : le Rap : C’est de la musique ou de la poésie ?

 Objectifs de la séquence

  • Comprendre le rapport texte et musique.
  • Exprimer à l’oral et à l’écrit une impression, un ressenti sur le thème de la propagande.
  • Maitriser le passage de l’écrit à l’oral .
  • S’approprier les contraintes du genre poétique.
  • Produire, interpréter et enregistrer un rap à l’aide de samples téléchargés

A. ECOUTES: Ménélik liquide

1ère écoute:  

Question : La partie instrumentale est une oeuvre pour piano du compositeur Liszt du 19ème. Comment Menelik a-t-il réussi à en faire un RAP ?

 

Pour les curieux du blog, Menelik explique son oeuvre sur une matinale d’Europe 1

imprimantes

 

soon

2ème écoute:  LEO FERRE Tu penses à quoiautourdeleo-jpg-pagespeed-ce-jajvj1otp

 

question: Comment peux-tu définir son interprétation ?

il a dit “La poésie est une clameur. Elle doit être entendue comme la musique. Toute poésie destinée à n’être que lue et enfermée dans sa typographie n’est pas finie” 

Léo Ferré a été le premier chanteur à parler de son temps et de ses tares et à s’insurger contre ce qui l’horrifiait, donc à prôner, à sa manière, en marge, en rage, la rébellion et la révolte”.

imprimantes

voir trace écrite stravinsky

3ème écoute :   

iam

I am petit frère

question : l’importance n’est que dans le flow ?

 

Repères culturels : brève histoire du hip-hop

  • A la fin des années 1970 dans les  fêtes de quartiers des ghettos de New York. On prend alors le micro pour scander de façon rapide quelques paroles, sur fond de bloucles rythmiques , qui soutiennent les danseurs.
  • Naissent de véritables chansons qui décrivent  la vie quotidienne dans ces quartier où la vie est difficile.
  • C’est la naissance d’un véritable style musical.
  • En France:  il faut attendre le milieu des années 1980 pour entendre du  rap sur les radios libres qui se créent .

Différents styles :

  • le rap variété (par exemple Doc Gynéco ou celui  » bling bling  » plein de clichés, autour de l’argent des voitures vombrissantes et de filles aguichantes).
  • Le rap hardcore ( par exemple NTM ou Assassin) violent et ultra revendicatif, véhiculant beaucoup de haine, mais dans lequel la jeunesse se retrouve qui raconte la banlieue, le sexisme, le racisme, l’esclavage moderne, ou les inégalités.
  • Le slam ( par exemple Grand Corps Malade), avec ses paroles plus compréhensibles, moins ponctuées de mots d’argot, avec son flow plus lent. Les mots y sont plus déclamés et plus proche de la poésie contemporaine pour peux qu’on s’attarde sur le sens de certains textes.

 

B. Pratique vocale :

l’importance scander les mots pour poser sa rime sur une rythmiquesolaar

(notion abordée lors de l’échauffement vocal)

imprimantesmc-solaar-propagande

 

C. Projet musical: créer, interpréter et enregister son rap. 

Thème proposé: approprions nous la notion de propagande         EPI

Vous avez pu travailler avec Mme Jeanin et les autres collègues  d’histoire du collège sur la notion de propagande et notamment en étudiant un interview de Lepen alors leader du Front National tenant des propos négationniste.

 

Pour retrouver l’extrait de cet interview, travaillé en cours,  clic sur le portrait de Jean-Marie Lepen ce dirigeant du Front National.

 

Ce dirigeant dit que  le génocide des juifs appelé Shoah ou Holocauste ayant fait plus de 5 millions de morts n’a pas existé et n’était qu’un détail.

 

 


Le négationnisme
: c’est une doctrine niant la réalité du génocide des Juifs par les nazis, notamment l’existence des chambres à gaz

 

 et pourtant…..

UN SURVIVANT DU SONDERKOMMANDO D’AUSCHWITZ RACONTEE

Déposition faite le 17 octobre 1963, dans le cadre du procès d’Auschwitz.

Je m’appelle Dow Paisikovic, né le 1er avril 1924 à Rakowec (Tchécoslovaquie) actuellement dornicilié à Hedera, lsraël.  En mai 1944, je fus amené de Munkacs (ghetto) au camp de concentration d’Auschwitz et j’y reçus le numéro de détenu A-3.076, qui me fut tatoué sur l’avant-bras gauche.

L’arrivée à Auschwitz 

Notre convoi fut soumis à une sélection.  Environ 60 % d’entre nous furent sélectionnés pour les chambres à gaz, les autres furent dirigés sur le camp.  Ma mère et mes cinq frères et soeurs furent aussitôt envoyés aux chambres à gaz.  Au moment de la sélection nous ignorions à quoi servait cette répartition.  Mon père et moi furent affectés au camp C de Birkenau avec les aptes au travail, où nous devions, sans raison, porter des pierres.

Incorporation dans le Sonderkommando

Le troisième jour arriva en civil dans notre partie du camp le SS-Hauptscharführer Moll, accompagné d’autres SS.  Nous dûmes tous nous présenter à l’appel et Moll choisit les plus forts d’entre nous, exactement 250 au total.  On nous amena sur la route qui traversait le camp ; nous devions y prendre des pelles et d’autres outils.  On nous amena à proximité des crématoires III et IV, où nous fûmes accueillis par des SS armés.  Nous dûmes nous mettre en rang et cent d’entre nous furent détachés et amenés au crématoire 111.  Les autres durent continuer la marche en direction du bunker V (une maison de paysans où il était également procédé à des gazages) ; c’est là que le SS-Hauptscharführer Moll, arrivé à motocyclette, nous reçut dans son uniforme blanc.  Il nous accueillit avec ces mots : « Ici vous aurez à bouffer, mais il vous faudra travailler. » On nous mena de l’autre côté du bunker V ; la façade de ce bunker ne nous révélait rien de particulier, mais l’arrière nous fit voir à quoi il servait.

Découverte du « travail »

Il y était entassé un amas de cadavres nus : ces cadavres étaient tout gonflés et on nous commanda de les porter jusque dans une fosse de six mètres de largeur et de trente mètres de longueur environ, où se trouvaient déjà des cadavres en train de brûler.  Nous fîmes tous nos efforts pour amener ces cadavres au lieu indiqué.  Mais les SS nous trouvaient trop lents.  On nous battit terriblement et un SS nous ordonna : « Un seul homme par cadavre. » Ne sachant comment exécuter cet ordre, nous fûmes encore battus et un SS alors nous montra qu’il fallait que nous prenions le cadavre par le cou avec la partie recourbée de la canne et l’amener ainsi de l’autre côté.  Nous devions nous livrer à ce travail jusqu’à 18 heures.  A midi, nous avions une demi-heure d’interruption.  On nous apporta à manger, mais aucun de nous n’avait faim.  Puis nous dûmes reprendre le travail.  On nous amena au bloc 13 de la section D du camp de Birkenau, un bloc isolé.  Ce soir-là, on nous tatoua (sur le bras) nos numéros de détenus.

extrait de

http://shoah-solutionfinale.fr/commandosfours.htm

 

Si ce dirigeant ce permet de tenir ces propos c’est qu’il arrive à manipuler la réalité  c’est qu’on appelle de la propagande par différents supports:

  • Un parti politique, celui du Front National.
  • La presse et les réseaux sociaux.
  • Les affichages.
  • Les résultats aux élections présidentielles , régionales.
  • L’utilisation et la manipulation des faits de société.

 

La propagande: 

En latin, propaganda est l’adjectif verbal de propagere signifiant littéralement ce qui doit être propagé.

La propagande est une action exercée par le pouvoir politique sur l’opinion public pour faire accepter certaines idées notamment dans le domaine politique, social et religieux. C’est le fait d’influencer, la faculté de décider des individus, et les orienter dans le sens où l’on veut les mener.

 

EPI 

Détaillons ensemble cette affiche du régime de Vichy 

 

Détaillons ensemble cette affiche des élections régionales pour le parti bleu marine de Marine Lepen

 

 

Mais la propagande peut être dans d’autres supports insoupçonnés (par exemple la mode) comme abordé dans la chanson de MC Solaar,

la propagande des diktats de la mode 

l’exigence d’un corps maltraité pour arriver à certaines normes

ou un corps modifié par un programme de traitement d’images.

 

A vous de choisir un axe de propagande et de donner votre avis, votre ressenti.

 

 

Il est parfois difficile de s’exprimer…. alors prends ton stylo et pose ton flow  

BYOD :

IMG_2639Il va vous être demandé chers élèves d’utiliser vos portables….

non pas pour envoyer des SMS

mais aux prochains cours de musique nous utiliserons le BYOD

Bring Your Own Device :  » apportez vos appareils personnel »….trop cool !

afin de poser votre flow sur une boucle….

arobase ecrit

D. Evaluation :

Un copain va écouter et évaluer ton oeuvre.

Nous validerons à l’aide de l’application Plickers, les compétences suivantesplickers

Concernant la forme, il est attendu

  • 2couplets / 1 refrain.
  • comporte une définition de la propagande.
  • deux figures de styles.
  • des vers libres.
  • une iconographie  ( pub, affiches, tableaux ) évoquant l’axe vers lequel vous travaillez

Concernant l’interprétation, il est attendu:

  • la maîtrise du flow .
  • La qualité de la diction. 
  • La respiration placée.
  • Le timbre de la voix.

Concernant la gestion du matériel:

  • Vous devez avoir l’application sur votre portable ou trouver une personne qui puisse vous le prêter le temps de l’enregistrement  
  • Vos écouteurs.
  • Votre texte.

 

E. Réalisations et post production des artistes de 2017 :

 

Réalisation des élèves :

A écouter ci-dessous une sélection d’oeuvres. Cette sélection a été  réalisée par les élèves eux même: Ils ont trouvé certains Rap vraiment intéressants , et ont été surpris du résultat.

Moi aussi ….
c’est mon moment préféré dans cette séquence…
je peux entendre ( enfin ) leur création .
Et c’est un réel plaisir.
Bravo à vous !
Certains enregistrements mériteraient d’être refaits car c’est mal équilibré entre la voix et l’accompagnement (c’est le problème de cette application )… on manquait aussi de temps…Mais  certains élèves ont vraiment peaufiné leur interprétation malgré quelques soucis techniques…bref de belles surprises et des petits moments de bonheur dans la vie d’une prof.

un grand merci :

à mon collègue Nicolas, de l’académie de Toulouse qui m’a permis de diversifier l’année dernière mes approches pédagogiques et  l’utilisation des TICE via un site à parcourir http://edmustech.fr/une richesse.. et à Laetitia , une collègue de français de l’académie de Strasbourg qui a utilisé l’application et détaillé son approche pédagogique pour le passage à l’écrit http://posetonflow3ppcorbu.weebly.com/. Qui m’a permis d’y voir un peu plus clair et de structurer mes attentes pour la production écrite… à ma collègue Marjorie, PE dans mon établissement avec laquelle nous construisons certaines séances, l’échange est une richesse, cultivons-la

 

Publié par Mme Cazagou dans 3ème, 0 commentaire
FLE : atelier Théâtre du 6 février.

FLE : atelier Théâtre du 6 février.

La comédienne Marie-Jo Cortes est venue aujourd’hui pour travailler avec le groupe d’élèves

1 heure : jeux d’improvisations

  •  sur l’expression ressentie
  • ce que je transmets avec ma voix , avec mon corps.
A noter

Il est toujours difficile de donner un rendu avec des photos prises sur le vif sans pour autant déranger le groupe, l’élève. C’est la raison pour laquelle certains élèves n’apparaissent pas.

Mais l’approche était vraiment intéressante car les élèves sont  » sortis » de leur position, et ont vraiment exploré leurs voix , leurs corps. Un beau moment de partage.

 

2ème heure : construction de leur spectacle.

Une lente élaboration  :on essaye, on cherche, ils donnent, on échange, on tâtonne, on recherche.

idées travaillées par les élèves comédiens :

  • le voyage dans la tête
  • l’homme valise
  • la perte d’identité
  • se cacher
  • faire ressentir par sa démarche
  • écouter et évoluer sur une musique

Notions travaillées par l’élève musicien 

  • choisir son paysage instrumental en fonction du climat du tableau travaillé
  • choisir certains timbres instrumentaux,  rythmiques pour interagir avec le groupe des comédiens
  • amener une progression musicale puis une fin.
  • maîtriser le geste instrumental au geste théâtral.

 

Boîte à mots:

Les élèves ont décidé de transmettre à Mme Dubois qui ne peut pas assister à l’atelier

musiques du monde

et

marcher de différentes manières.

 

La boîte à sons !

Les élèves ont tiré du sac provenant du cours de FLE  avec

berceuse, de berceaux, bercer, de chansons d’enfance.

Et du coup lors de l’atelier de musique, ils ont parlé de la chanteuse Fairouz  (ou Fayruz  en arabe : فيروز ) que je ne connaissais que de nom

on a donc écouté ensemble…  C’était un échange très intéressant sur la racine d’un mot et de la différence et sur les musiques du monde

Pour le plaisir..5 d’entre eux connaissaient cette berceuse..

 

 

Merci à Marie-Jo Cortes qui est toujours attendue avec impatience par les élèves et qui permet de travailler le ressenti, l’expression.

Publié par Mme Cazagou dans FLE, 0 commentaire
FLE : atelier musique du 5 février

FLE : atelier musique du 5 février

écoute :

L’oeuvre de Meredith Monk par le talentueux choeur Mikrokosmos

 

 

Création vocale:

Nous allons reprendre les improvisations abordées la semaine dernière en rajoutant aujourd’hui l’utilisation de l’espace scènique.

 

Le sac à mots :

Les élèves ont décidé de transmettre à la collègue de FLE

chanter de plus en plus fort

et

le groupe

 

 

 

pour les curieux passant par là…à écouter sans modération , j’ai hésité longuement avec la 33ème minute..

Publié par Mme Cazagou dans FLE, 0 commentaire
3è1  : A nous Paris !

3è1 : A nous Paris !

dernière mise à jour des photos:

vendredi 16 février 14h23

après 6h de sommeil réparateur

Dimanche 11 Février

Départ en bus…21H …sous la pluie ..Puisqu’ils n’étaient pas fatigués nous avons lancé notre grand jeu : Paris Express qui s’est déroulé tout au long du séjour !

 

1ère épreuve du Paris Express !

but : se repérer dans le temps en plaçant du plus ancien au plus récent des événements  importants abordés en cours de français , d’histoire et de musique…plus quelques dates pour pimenter le jeu…

si vous voulez essayer c’est sur cette doc…

time line paris

qui a gagné ?

arborant fièrement les maillots jaunes de cette 1ère épreuve :

Prune et Célia

bravo les filles !

Lundi 12 Février : 

Matin

  • Arrivée au centre Louis Lumière sans encombre…
  • et quelques « petites » valises…heureusement qu’on avait dit petites les valises 🙂

 

 

  • petit déjeuner..
  • et unedose de café pour les profs ( une pour chaque oeil)

2ème épreuve du Paris Express :

un Rallye photo !

But : réaliser des photos qui permettent aux jeunes d’aller vers les autres, de s’exprimer à l’oral devant des inconnus (on explique le jeu, on est souriant et on prend une photo) mais pour le rendre ludique on a aussi diverses choses… Il fallait qu’ils prennent en photo

  •  Une chaussure à paillettes ( bien une seule il faut lire la consigne)
  • Une Mosaïque de Space Invader ( zut pas trouvé un seul dans le quartier du musée du Louvre et des champs… quoi c’est surveillé ce quartier 🙂 )
  • Un selfie avec deux jeunes asiatiques ( alors bravo à certains binômes, ce n’est pas facile de parler en anglais à des japonais )
  • Une pomme croquée ( génial ! ils ont réussi à être curieux et inventifs en jouant sur le cadrage la perspective..nous avons été impressionnés)
  •  Un souvenir du métro parisien ( des photos ..excellentes)
  • Un mobilier urbain qu’on ne voit pas à Auch (problème avec la définition de mobilier urbain..vite un dico !)
  • Un drapeau Français à une fenêtre (trop facile )
  • Miss Joconde 2018 ( terrrrrriiiiible  🙂 )
  •  Un selfie avec 3 touristes espagnols ( allez on se lance…on va à la rencontre de touristes, on pratique… )
  • Un selfie avec 2 militaires (là mission impossible avec le plan vigipirate, ils ont refusé…dommage)
  • Un lit impeccablement fait avec un ado allongé dessus, portant un pyjama et aux pieds des chaussettes/claquettes  (on a eu de belles prises…)

bientôt les photos….bientôt..

  • Sur ce 1er matin on a eu de petits soucis pour récupérer les pass  Navigo ( qui nous permette de prendre le métro sans contrainte) …cela a duré longtemps..trèèèès longtemps…demandez à M. Malange.. 🙂 il a du courir à la station suivante…pour décoller , coller la photo de chaque ado puis mettre le plastique X33 …heu 32 car 1 ado ne l’avait pas donné….
  • à nous paris…et le métro parisien.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Puis arrivée au musée du Louvre
  • Surprise…on nous ne nous attendait pas…au musée du Louvre ..panique ! on y a passé 40 min à parlementer , trouver notre résa..récupérer la preuve via l’intendante de Salinis !
  • Pendant ce temps là vos ados ont été supers !
  • Du coup  visite décalée à l’après midi …
  • Alors nous avons déjeuné  tranquillement au soleil .. il fallait qu’on en profite !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Ensuite M. Malange a nourri notre culture générale avec un cours sur le musée du Louvre, la pyramide…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

VISITE GUIDEE 

Vos enfants ont été encore supers ! …attentifs, respectueux pour cette première visite…

Malgré une attente et un monde impressionnant au Louvre …ils ont été très attentifs..

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il faut dire qu’on a eu une visite par une guide vraiment extra !

Bref que du plaisir

Ce diaporama nécessite JavaScript.

des touristes par un beau soleil !

Le musée du Louvre c’est un des plus grands musées du monde. C’est aussi le plus grand  musée parisien. Situé au cœur de la ville de Paris, près de la rive droite de la Seine.

Le bâtiment est un ancien palais royal. Il est situé dans un axe qui comprend la Concorde, l’Étoile et va jusqu’à La Défense.

C’est aussi le plus vaste musée au monde avec 210 000 m2 dont 60 600 m2 de galeries. Ne fuyez pas  nous n’avons prévu que quelques oeuvre…

Le département des Peintures compte à ce jour environ 7 500 tableaux (dont seulement 3 400 sont exposés), couvrant une très large époque (allant du Moyen Âge jusqu’à 1848), nombreuses de ces peintures sont des chef-d’œuvre uniques au monde.

 

Après midi  :

Le Jardin des Tuileries tient son nom des fabriques de tuiles qui se tenaient à l’endroit où la reine Catherine de Médicis a fait édifier le palais des Tuileries en 1564, aujourd’hui disparu.

Le célèbre jardinier du roi, André Le Nôtre, lui donne à partir de 1664 son aspect actuel de jardin à la française.

Le jardin sépare le musée du Louvre de la place de la Concorde, est un lieu de promenade et de culture pour parisiens et touristes où les statues de Maillol côtoient celles de Rodin ou de Giacometti et cette affreuse grande roue « attrape-touristes ».

  • Nous avons traversé donc le jardin des tuileries puis la place de la Concorde sous la pluie….

 

 

La place de la Concorde se situe au pied de l’avenue des Champs-Élysées.

Elle se distingue aujourd’hui par

  • l’Obélisque de Louxor (âgé de 3 300 ans avant J-C et érigé en octobre 1836),
  • par les prestigieux hôtels qui la bordent et par les deux fontaines monumentales (Fontaine des Mers et Fontaine des Fleuves).
  • et par une circulation très dense toute la journée

Créée en 1772, la place de la Concorde a d’abord été connue pour avoir été l’un des lieux d’exécution pendant la Révolution Française. Louis XVI et Marie-Antoinette (entre autres) y furent guillotinés

Sympa non ? Mais rassurez vous , la guillotine n’est plus en fonction et sang a été nettoyé.

 

Et nous avons remonté  les Champs -Elysées, et admiré l’Arc de triomphe le long de  cette grande avenue mythique.

 

 

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le soir

  • Retour au centre Louis Lumière pour dîner et découvrir le lieu.

Mardi 13 Février :

Matin

La journée du lundi était bien remplie…et un peu mouvementée au réveil malgré nous. Nous les avions prévenu du vol dans le métro dans la rue..mais nous ne pensions pas dans les chambres…La misère humaine en a décidé autrement…i

Donc moment difficile auquel on rajoute un emploi du temps de ministre ..euh non de député.. 🙂 car point de grasse matinée le mardi matin en avait décidé M. Malange !

Nous avons décidé de préserver malgré tout l’esprit de ce voyage pédagogique et nous nous sommes tous rendus à l’assemblée nationale cette visite

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Moralité: rien ne vaut peu d’instruction civique de bon matin !

Merci à Monsieur le Député Cazeneuve pour son aide au bon déroulement de cette visite et à M. Malange pour sa lutte administrative pour  obtenir cette visite !

 

L’Assemblée nationale est l’une des deux assemblées qui, avec le Sénat, composent le Parlement français. Elle a été créée le 17 juin 1789.

Les députés

L’Assemblée nationale compte 577 députés élus au suffrage universel direct, c’est-à-dire par toutes les citoyennes et tous les citoyens français âgés de plus de 18 ans, au total 41 millions d’électeurs. Chaque député est élu dans une circonscription .

L’élection des députés

L’Assemblée nationale est élue pour 5 ans. Mais cette durée peut être réduite lorsque l’Assemblée est dissoute par le Président de la République.

 

 l’hémicycle (le lieu où les lois sont votées.)

Pour découvrir une autre facette du lieu..clic ci-dessous sur le lien de l’assemblée

 

Midi 

Pique nique non pas sur les bords de seine car un vent glacial et une petite pluie: nous nous sommes donc rapatriés dans le hall de la cité de la musique..

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’après midi :

Pour se réchauffer…rien ne vaut un

Paris Express

3ème épreuve

éliminatoire !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le but : un message codé à résoudre….

la phrase était issu du programme d’histoire…une citation de Verlaine abordée en cours d’histoire

Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon coeur d’une langueur monotone.

2 groupes =

  • D’un côté les neurones…
  • de l’autre les  jambes rapides…
  • entre eux des gobelets numérotés avec la lettre à placer.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et bien nos maillots jaunes sont restées…..maillots jaunes !!!

Bravo les filles…quelle résistance..

Les 3ères places du classement..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Question  : mais où sont les garçons ??? aucun garçon dans les finalistes !!!

Visite du musée de la musique

Architecte : Christian de Portzamparc

Le Musée de la musique  (anciennement cité de la musique ) rassemble au sein de la Philharmonie de Paris une collection de plus de 7 000 instruments et objets d’art.

Près de 1 000 en sont présentés dans l’espace d’exposition permanente, dont des trésors nationaux ou des instruments mythiques comme un piano de Chopin ou une guitare de Brassens, permettant de relater l’histoire de la musique occidentale du XVIe siècle à nos jours

C’est un musée où l’on déambule avec des casques sur les oreilles et qui permettent d’entendre l’instrument qu’on voit dans la vitrine..

Dîner

au Mac Do de la porte de Pantin…juste en face du musée de la musique.

oh zut non pas Mac Do 🙂

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Soirée :

concert à la Philharmonie de Paris !

 

 

 

C’est une salle conçue en 2015 

pour accueillir les orchestres symphoniques du monde entier

 

 

 

Nous avons assisté au concert SWING LENNY : POUR VIVRE LE CLASSIQUE AUTREMENT !

en découvrant l’oeuvre

de

Léonard Bernstein 

(1918-1990)

 

 

 

C’est un compositeur célèbre pour ses comédies musicales dont West Side Story.

Mais il est aussi reconnu en tant que chef d’orchestre, pianiste et compositeur américain du XXème siècle.

Nombre de ses airs sont devenus des standards de jazz tout en utilisant la formation « classique » de l’orchestre.

Sur scène ce sera  l’orchestre de Paris qui fête cette année ses 50 ans d’existence cette année.

Bon certes nous n’étions pas placés au 1er rang…mais plutôt au 5ème étage de cette salle mais cela n’a pas empêché d’être juste au dessus de l’orchestre…et là ce fut un beau moment partagé..

Ce diaporama nécessite JavaScript.

sur cette photo nous étions sur le balcon jaune juste en face à droite

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

TRAVAIL PREPARATOIRE EN ILOT N°1

à partir de l’oeuvre Candide créée en 1956

par Léonard Bernstein

 

 


Je vous propose aujourd’hui d’entendre l’ouverture, c’est à dire la partie jouée uniquement par l’orchestre et qui sert d’introduction en reprenant les différentes mélodies ( qui seront par la suite chantée.)

car Candide est une oeuvre vocale,  une opérette composée à partir du célèbre conte philosophique de Voltaire, Candide ou l’Optimisme.

 

Travail en ilot : clic sur le LOGO de la philharmonie pour voir la partition défiler

 

TRAVAIL PREPARATOIRE EN ILOT N°2

Fancy Free 1944

ici interprété par un orchestre de jeunes musiciens mais dont la qualité d’interprétation est impressionnante.

Lors de notre concert à la Philharmonie de Paris, nous entendrons la version instrumentale.

Mais à l’origine cette oeuvre composée en 1944  est un musique de ballet ( c’est à dire avec une représentation scénique par des danseurs professionnels)

Dans  la version ballet

Le chorégraphe Jerome Robbins et le compositeur Leonard Bernstein rencontrent une immense popularité avec Fancy Free,  ils développent immédiatement leur ballet de 30 minutes  en faire une comédie musicale plus imposante ce sera On the Town,

 

 

TRAVAIL PREPARATOIRE EN ILOT N°3

On the town 1943

Il s’agit ici de la musique extraite de la comédie musicale On the Town,

Jérôme Robbins, danseur de l’Américan ballet, et Léonard Bernstein, compositeur et assistant chef d’orchestre au New York Philharmonic en cette année 1943 se rencontrent.  Ils ont tous les deux 26 ans et vont créer un petit ballet Fancy free qui aura énormément de succès.

Ce succès immédiat donne envie aux deux créateurs de développer ce thème dans une comédie musicale : C’est On the town.

Plus de 400 représentations suivent avant

que la comédie devienne le célèbre film de Stanley Donen, 

Un jour à New York avec Gene Kelly et Frank Sinatra.

 

 

TRAVAIL PREPARATOIRE EN ILOT N°4

Un extrait de sa célèbre comédie musicale West Side Story ( 1957 )

 

Dans cet extrait vidéo, il s’agit d’une suite orchestrale intitulée Symphonic Dances from West Side Story dont une des pièces, Mambo, est parfois jouée isolément en raison du brio de son orchestration elle date de 1961.

Mais l’oeuvre en elle même est un drame musical (une histoire chantée ) utilisant la noirceur du thème de l’immigration portoricaine. La partie musicale est très travaillée, l’importance est donnée aux scènes de danse, l’accent mis sur les problèmes sociaux ont constitué un tournant dans le théâtre musical américain.

La partition de Bernstein est devenue extrêmement populaire grâce à des airs comme Something’s coming, Maria, America , Somewhere, Tonight….la liste est longue. Même si vous ne connaissez par l’oeuvre vous avez déjà entendu ces mélodies.

La première représentation est donnée au Winter Garden Theatre de Broadway le 26 septembre 1957.

Quatre ans plus tard, à la suite du triomphe de l’œuvre (représentée 732 fois à Broadway pour la version de 1957), un film musical signé Jerome Robbins et Robert Wise en est tiré et remporte 10 oscars en 1961

L’histoire est connue de tous : c’est une adaptation musicale contemporaine de Roméo et Juliette : Tony et Maria sont pris au cœur des rivalités entre deux bandes d’adolescents du West Side à New York. Tony fait partie d’un clan de jeunes Américains blancs appelé les Jets, Maria est la sœur de Bernardo, chef d’un groupe de Portoricains surnommé les Sharks.

 

En 2018 le réalisateur américain Steven Spielberg va tourner un remake du film West Side Story,une adaptation du film culte réalisé par Robert Wise en 1961 sur une musique de Leonard Bernstein qui rencontrera un vif succès ( commercial…)

bernstein analyse

pour les collègues passant par là il s’agit d’un travail en ilot sur une des oeuvres de Bernstein que nous irons écouter à la Philharmonie de Paris lors du voyage scolaire. Ce document n’a pas d’autre prétention que de les préparer à ce concert…

 

alors là …après cette journée…

ados avaient envie de dormir et nous aussi !

Mercredi 14 Février 

 


Une petite dédicace à Mme Malange dont le mari a encore passé une fois de plus la Saint Valentin à Paris avec deux de ses collègues….

( cela fait 3 fois qu’il lui fait le coup 🙂 )

Le Matin

Une nuit de sommeil réparatrice…et nous voilà debout prêt à affronter le climat hivernal….

Pour se réchauffer et avant le quai branly….pendant que nos élèves volés la précédente nuit sont allés au commissariat déposer plainte…3 H de procédure…

Pendant ce temps là, dans un froid glacial..

 Paris Express

avec questions pour un champion !

Ils étaient 8 binômes  ….il ne doit en rester que  4 binômes..

Ce diaporama nécessite JavaScript.

les binômes sélectionnés à l’issue de question pour un champion

bravo !

A vous la finale !

 

Nous étions attendus au musée du Quai Branl– Jacques Chirac est un musée qui réunit les arts primitifs d’Afrique, d’Asie, d’Oéanie et des Amériques.

 

Inauguré en 2006 par Jacques Chirac à l’époque Président et donc l’architecture pensée par Jean Nouvel est aussi intéressante à l’extérieur qu’à l’intérieur… ( j’avoue c’est mon musée préféré )

On a suivi la guide sur les notions  » de frontières » à travers quelques oeuvres de ce très beau musée….mais elle nous y a perdu…

Visite confuse …quelle dommage, grosse déception… ça partait dans tous les sens…

 

Au Quai Branly , la muséographie est vraiment intéressante…. il y a notamment une réserve visible  d’instruments traditionnels : c’est une tour de verre de 23 m de haut, traversant toute la hauteur du bâtiment…

 

  • Midi :

Déjeuner dans les jardins du musée. 

 

A la nuit tombée ces jardins sont tout aussi beaux car éclairés…

 

Puisque nous étions juste à côté …

nous avons vérifié la tour Eiffel n’a pas été démontée… ouf elle était encore là..

Mais avec le plan sécuritaire ..impossible d’aller en dessous..quel dommage !

Un petit passage par le trocadero dans un froid glacial…

puis Le MAM

Musée d’Art Moderne de Paris ( MAM)

 

 

Avec près de 11 000 œuvres, les collections du Musée d’Art moderne de la Ville de Paris représentent la richesse de la création artistique au XXème et XXIème siècles, des oeuvres donc de l‘époque contemporaine.

 

Mais pour notre part, nous avons décidé de n’aborder avec vous qu’une seule et unique oeuvre celle de

Dufy ,  la fée électrique. 

(petite dédicace à notre collègue de français Mme Arbault

qui nous a fait découvrir cette oeuvre lors de notre 1er voyage scolaire à Paris )

 

 

impressionnante non ? quelques détails de l’orchestre par Dufy..

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fin d’après midi

Nous avons profité de notre passage dans le quartier du marais pour vous présenter Le centre Pompidou.  

Plus communément appelé Centre Beaubourg , inauguré en 1977 c’est un établissement poly-culturel né de la volonté du président Georges Pompidou grand amateur d’art moderne, de créer au cœur de Paris une institution culturelle originale entièrement vouée à la création moderne et contemporaine. Réunissant  un musée d’art moderne, une bibliothèque médiathèque, une salle d’arts et d’essais, l’Ircam et l’atelier Brancusi.

mais il faisait froid…très froid…alors on a abrégé..

Dîner  :

Au Flunch pour un repas équilibré bien entendu..

Soirée: Théâtre !

Nous étions attendus au théâtre de l’Essaion

pour une représentation sur les oeuvres de

Racine.

Pièce primée à Avignon et qui connaît depuis un succès

 

 

La pièce est brillante,drôle, la comédienne exceptionnelle…elle forme un trio avec de très bons comédiens…

Idéal pour découvrir les oeuvres de Racine..par la racine… C’était un beau moment partagé… pas de photo mais que de belles émotions partagées.

Comme nous n’étions même pas fatigués  après une telle journée ! Nous avons profité d’être à présent le seul groupe à l’étage pour faire une épreuve du …

Paris Express 2018 !

l’épreuve spaghettis !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

à présent (enfin)DORMIR !

 

Jeudi 15 Février

Matin

et bien encore une fois vos enfants ont vraiment été un super groupe !

ils ont trié les draps les ont classé, trié, …

les valises ont été faites rapidement …

 

bravo les jeunes…

la carotte : »plus tôt on termine les valises, plus grand est le temps libre shopping… » a sans doute fonctionné.. mais nous pensons tout simplement que le groupe était extra.

 

Fin de matinée un peu chamboulé

les sandwichs n’ont pas été livrés à temps sur le centre de restauration..du coup on a …travaillé sur :

le carnet de voyage,

le ressenti

les photos bonus  à thème de Mme Sereillac

on a compensé la pluie…difficile d’écrire sous la pluie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

et là encore nous avons apprécié vos ados…il fallait attendre ils n’ont pas protesté..Bref ils sont supers.

Visite de Notre Dame de Paris :

 

chef d’œuvre de l’architecture gothique, c’est le monument le plus visité de France.

Lieu de culte des catholiques il est situé dans le centre historique de Paris, à l’extrémité de l’île de la Cité,

 

et bien petit chamboulement ….il y avait 40 min de queue ( car nous n’avions pas réussi à obtenir une visite guidée ( complet)

et comme il pleuvait des trombes d’eau..nous avons décidé de ne pas attendre sous la pluie pour ne pas attraper froid ( car fatigue et froid ne font pas bon ménage)

 

 

 

Midi

retour au quartier des halles pour être au sec et au chaud..

Après midi

14H , nous étions attendus pour une visite guidée à la Grande Mosquée de Paris, lieu de culte des musulmans.

 

Et notre guide était un sage, une grande connaissances des religions, il a guidé très habilement nos jeunes sur les religions.. des paroles très justes. Ce fut un réel plaisir d’aborder ce lieu de culte par cet homme.

 » la richesse c’est de posséder une bibliothèque ,des livres pour pouvoir partager notre savoir avec les autres »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Suite de l’après midi

le moment le plus attendu de nos adolescents auscitains  : le shopping !

 

16H-18H30  = Z D I

(Zone de Dépenses Incontrôlées)

Cette ZDI a eu lieu au châtelet les halles, grand centre commercial souterrain aux multiples magasins..pour tous les goûts. Ce centre commercial  a la particularité de s’articuler autour d’une place carrée en dessous d’une grande verrière appelée canopée:

ils se sont repérés facilement

 

 

Dîner : 

Dernier repas partagé à Paris ce sera au chaud et dans un sympathique restaurant grâce à Mme Sereillac

Afin de respecter le budget initial…et parce que nous avons eu beaucoup  de plaisir à vous encadrer sur ce voyage…nous vous avons offert à titre personnel le dessert…Il est rare d’avoir un tel groupe !

Bravo les élèves.

Jeff , Stephanie et Laurence

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

La dernière journée étant un  peu  » arrosée  »  du coup nous avons décalé …les sorties au fil des aléas pluvieux..et reculé 4 fois la finale du grand jeu

PARIS EXPRESS !

la finale 

Cela devait être une épreuve de résistance sur un poteau ( une marche sur le parvis de notre dame)…. tel un Koh Lanta..

et bien on a du adapter….ce fut

« dans ma valise il y a …. » une liste improbable de chose…

l’épreuve a été trop facile ( je l’avais jamais testée…) bref …vous étiez tous à une erreur..on a départagé avec la photo à Thème de Mme Sereillac…

et les gagnants sont

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

le mot de la fin , voilà c’est fini

un super groupe…de beaux moments partagés et la musique qui a lançait les épreuves du Paris Express..

pour les paroles c’est ici   I FEEL GOOD

 

Merci à vous tous

Mme Sereillac, M. Malange, Mme Cazagou

 

Publié par Mme Cazagou dans 3ème, 2 commentaires
FLE : atelier musique du 29 Janvier

FLE : atelier musique du 29 Janvier

Activité d’écoute :

Une oeuvre de Georges Aperghis écoutée à partir de 3 min 30

 

Pratique vocale :

création en  polyphonie sur « je m’appelle  » pour me présenter en français…

et de ces présentations en faire une création polyphonique

bientôt…

 

La boîte à mots :

Les élèves ont décidé de transmettre à Mme Dubois

je m'appelle

 

très fort
Publié par Mme Cazagou dans FLE, 0 commentaire
FLE: atelier théâtre du 23 janvier

FLE: atelier théâtre du 23 janvier

Atelier Théâtre  

En présence de la comédienne Marie jo aujourd’hui.

Elle était attendue 🙂
jeu de balles, jeux Japonais, intonation et mise en espace, mise en scène.

 

La boîte à mots

Utilisation des mots reçus suite au cours de FLE avec Mme Dubois ( merci à elle)

Sur l’expression :

fâché / être en colère

Du vocabulaire utile pour le lieu de notre spectacle :

rideau / scène
fauteuil

 

Contenu de la séance :

le projet prend forme peu à peu. On l’organise sous forme de tableau.

Tableau 1 :
  • 1 élève musicien  : paysage sonore.
  • « Je me présente » individuellement dans ma langue d’origine
  • + « Je sais faire »
Tableau 2 :
  • pas de musique
  • En groupe « Je m’appelle » en langue française
  • Discussion en voix parlée
  • Dispute des chaises.
Tableau 3 :
  • 1 élève musicien  : paysage sonore dynamique
  • Valise / épaule : je me cache
  • Valise /  j’apparais derrière
  • Avec démarche différente
  • Puis utilisation de l’espace, les uns derrière les autres : montre visage vers le haut.
  • Valise au sol = retour en coulisse.

 

faute de temps…

 

en projet pour la prochaine séance théâtre…

Tableau 4 :
  • Construction avec les valises
  • Valise ouverte  : objet imaginaire
  • Valise sonore : dukduk, rock, musique pop, berceuse
Tableau 5 :
  • Travail sur le regard « moi et les autres »
  • Valise posée au sol

 

Publié par Mme Cazagou dans FLE, 0 commentaire