Schubert interprété à la Philharmonie de Paris !

Toujours dans le cadre de la soirée du 14 Fevrier 2019 ,

travaillons sur la

2ème oeuvre expliquée du programme

les lieder de Schubert

Un lied ( des lieder au pluriel)

c’est une courte pièce de musique vocale, de caractère populaire ou savant, chantée sur un texte en langue germanique.

Généralement accompagné au piano, instrument très apprécié à cette époque , le lied peut être aussi orchestré.

C’est ce que nous aurons la chance d’écouter avec l’ orchestre de paris : des lieder orchestrés.

 

Découvrons le 1er lied :

Nuit et rêves

(Nächt und Traüme) 

de Schubert.

 

clic sur le tableau ,

si tu veux en savoir plus sur cette oeuvre

 

Ci- dessous interessante (même si elle n’est pas parfaite, et la qualité de l’enregistrement décevante ) qui a le mérite de mettre en avant une jeune chanteuse lyrique dans ce lied accompagné au piano.

 

 

Dans le cadre de notre soirée parisienne,  nous aurons la chance d’entendre ce lied orchestré avec l’interprétation de la talentueuse chanteuse lyrique

RENÉE FLEMING

 

 

 

 

 

 

Rappelez- vous !

Avec l’oeuvre de Purcell, entendue en janvier, nous avions revu les différentes hauteurs de voix lyrique ..du plus aigu au plus grave

Chez les femmes  Soprano – Mezzo-soprano – alto

Chez les hommes Ténor – Baryton – Basse..

Renée Fleming est une chanteuse de tessiture soprano.

 

 

 

ECOUTONS: la version du lied orchestré que nous entendrons le 14 février.

 

 

 

2ème lied Die Forelle ( la truite )

Pourquoi cette œuvre s’appelle « La Truite » ?

C’est parce que durant l’été 1819, dans la maison où il est accueilli, l’une des chansons favorites de son hôte est « Die Forelle », La Truite.

C’est une petite pièce composée quelque temps plus tôt, dans un style populaire facile à chanter. Et cet hôte demande à Schubert d’incorporer cette chanson dans une œuvre plus grande.

L’histoire est un récit de pêche à la ligne : assis au bord d’une rivière, un poète aperçoit une truite qui saute et frétille. Et il va tenter de l’attraper.

et petit dédicace à votre professeur d’Histoire-Géo…

grand amateur de salmonidés…

 

 

Pour écouter ce lied de la truite ( Die Forelle)

déplacez le curseur de la vidéo ci-dessus de Rénée Fleming  à 4 min 26

 

Le saviez vous  ?

Pendant l'été 1819, Schubert est heureux. 
Quelques mois plus tôt, l'une des mélodies pour voix et 
piano qu'il a composées a été jouée 
en public. Pour la première fois seulement ! 
Alors qu'il en a déjà composée 350 ! 
Le jeune Schubert, âgé de 22 ans, a bien du mal 
à s'imposer auprès du public Viennois.
Il  reprend alors cette mélodie de la truite 
et l'harmonise pour un quintette avec piano.


 

le lied La truite harmonisé pour quintette est entendu

dans le 4ème mvt Andantino – Allegretto à 26:02

 

3ème lied de Schubert : Marguerite au Rouet

En 1814, lorsqu’il compose Gretchen am Spinnrade (« Marguerite au rouet »), Franz Schubert vient d’avoir 17 ans. C’est une mélodie sur un poème de Goethe. L’année suivante en 1815, il compose pas moins de 144 lieder !


le saviez vous ?

le rouet

était un outil qui 
permettait de filer la laine :  
c'est à dire de créer un fil 
très fin, de l'entourer autour d'une
roue pour pouvoir l'utiliser et 
ensuite le tisser pour faire un tissu.



Faust (Gösta Ekman) et Gretchen (Camilla Horn) dans « Faust » de F.W. Murnau (1926)

Marguerite au rouet est un de ses premiers Lieder et le premier adapté des oeuvres de Goethe. Il évoque les amours de Marguerite pour Faust…

 » Faust est un homme âgé, conscient d’avoir laissé derrière lui ses plus belles années. Alors qu’il vient à penser au suicide, Méphistophélès, un des avatars du diable, lui apparaît et lui propose de lui rendre sa jeunesse en échange de son âme. Malgré ce pacte, Faust est désabusé par la chaire et l’amour jusqu’à sa rencontre avec Marguerite (Gretchen, en allemand) qui lui est opposée par son innocence, sa dévotion et sa pudeur. Faust la courtise, ravit son cœur et son innocence avant de l’abandonner. »

extrait de  https://transharmoniques.wordpress.com/

 

ECOUTONS et complétons la trace écrite.

 

Ci dessous la version piano de ce lied, il est plus facile il me semble de percevoir le mouvement du rouet ….avec cette régularité et la vitesse du motif notamment à l’aide de la partition.

 

Je valide mes acquisitions

  • je suis capable de nommer le nom du compositeur
  • de situer ce compositeur dans lépoque romantique
  • je suis capable d’expliquer le lied certains procédés d’écriture utilisés par le compositeur
  • je suis capable de donner le nom de l’interprète que nous allons écouter le 14 février
  • et la tessiture de sa voix.


Bref j’assure !!

 

Pour les élèves ayant perdu leur feuille…

lieder schubert

 

pour les collègues passant par là , 
il s'agit de préparer mes élèves au concert auquel nous allons 
assister dans le cadre d'un voyage scolaire en plus de ma progression annuelle. 
Sachant que tous les élèves de 3è ne partent pas... 
c'est donc sous forme de séances supplémentaires de 30 MIN/par oeuvre... 
en fonction de nos disponibilités respectives (autant dire très peu...)
que nous découvrons ensemble les oeuvres 

Vous aurez sans doute l'impression de saupoudrage..et vous aurez raison . 
Mais mon intention est qu'ils aient les codes pour apprécier et comprendre 
ce qu'ils entendront sur scène.

 

 

Pour les curieux du blog

 

… une excellent émission sur France musique

clic sur le logo

 

Auteur de l’article : Mme Cazagou

47 ans et encore au collège ! à Auch, académie de Toulouse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.