Un jour , une musique

Et bien aujourd’hui , c’est un répertoire très différent grâce à Eulalie élève de 6è4 et à sa mamie ! Et oui parce que le plaisir de la musique ça se partage !

Et elle vous explique pourquoi, elle a su me convaincre

  • J’aime cette musique car il y a des moments doux,relaxant et d’autres moments avec beaucoup d’action .
  • J’ai envie de partager cette musique parce-que je trouve que même si aujourd’hui c’est pas le style de musique que nous écoutons, elle est bien.
  • Et je peux peut être donner envie aux autres de l’écouter.
  • J’ai aussi envie de partager cette musique car nous avons déjà vu l’instrument : le violon 
  • Elles ont des techniques impressionnantes ! Elles jouent super bien !
  • J’ai découvert cette interprète grâce à ma grand mère qui l’aime beaucoup et donc l’écoute souvent .

Et bien là, je dis Bravo Eulalie ! c’est une argumentation solide…Si en plus c’est un plaisir partagé .. Je dis BRAVO Mamie ! Je n’ai pas le plaisir de vous connaître mais surtout continuez !

ALors pour ma part, je trouve que ce n’est pas une œuvre facile et que dans ce contexte de confinement je ne peux l’expliquer à sa juste valeur. Mais retenez ceci :

  • c’est une sonate pour Piano et Violon
  • comme il y a peu d’instruments on dit que c’est un répertoire de musique de chambre.
  • L’oeuvre date du début 20 ème siècle
  • et le compositeur est Maurice Ravel que l’on découvrira par ses oeuvres pour orchestre.

Allez, écoutez plutôt cette sonate interprétée par deux talentueuses interprètes.

Merci Eulalie pour cette proposition qui m’a permis de les découvrir .

LE SAVIEZ-VOUS ?

On parle pour ce type de musique , de la musique de chambre pas besoin d’être en pyjama… non non..allez hop aujourd’hui on s’habille !

Ce type de musique est apparu sous le règne de François Ier. Le roi appréciait d’écouter de la musique pour se divertir À cette époque, la chambre est avant tout un lieu de vie où le roi et la noblesse reçoivent les personnes : Les musiciens viennent donc dans les chambres pour agrémenter ces moments de rencontre.

Au XVIIIe siècle, cela permet de distinguer la musique jouée chez des particuliers de la musique d’église ou celle de théâtre.

Fin XVIIIè s, Wolfgang Amadeus Mozart et Joseph Haydn créent la distinction entre les oeuvres pour orchestre ( dite symphoniques)

  • destinées à être jouées devant un large public par des professionnels

et la musique de chambre.

  • accessible pour les amateurs, est le plus souvent écrite pour un quatuor à cordes.

Au XIXe siècle, le piano devient l’instrument roi des intérieurs bourgeois où la musique de chambre est jouée.

Auteur de l’article : Mme Cazagou

49 ans et encore au collège ! à Auch, académie de Toulouse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.