3è1 séquence 3 : comment une oeuvre peut dénoncer les travers de la société

Cette séquence est en collaboration avec ma collègue Mme Kouyoumj

enseignante en français au collège Salinis.

A. ACTIVITE D’ECOUTES

1ère oeuvre : Penderecki Thrène à la mémoire des victimes d’hiroshima

Quel est votre ressenti à l’écoute de cet extrait ( à 1 min 44) ?

Et pourquoi ?

Repères culturels : Cette œuvre  a été composée en 1959 à l’origine, l’oeuvre s’appelait « 8’37 » ( c’est la durée de l’attaque sur Hiroshima le 6 août 1945 à 8h15 par le bombardier B 29 Enola Gay, qui largue sur le port japonais d’Hiroshima la première bombe atomique)

Krzysztof PENDERECKI est un compositeur contemporain polonais né en 1933  dont la citation résume son acte de création  « Puisse le Thrène exprimer ma ferme conviction que les sacrifices d’Hiroshima ne soient jamais oubliés et perdus. »« C’est un hommage aux victimes de la guerre mais pas seulement au peuple japonais. Ce grand crime ( Auschwitz) est dans mon subconscient depuis la guerre où j’assistais enfant à la destruction du ghetto de ma ville natale. »   Pourquoi cette oeuvre appartient au répertoire de la musique contemporaine ?   C’est un orchestre de cordes réunissant 52 musiciens : 24 violons, 10 altos, 10 violoncelles et 8 contrebasses   Il n’y a pas de pulsation rythmique.   Il n’y a pas de mélodies on parle plutôt de climats créés par l’utilisation particulière des cordes.

Par exemple

  • il y a des Tremolo ( C’est une techique instrumentale pour faire trembler  rapidement les notes).
  • On joue Col legno ( c’est lorsqu’on frappe les cordes avec le bois de l’archet  au lieu de les frotter
  • On utilise des Glissandi ( c’est lorsqu’on glisse d’une note à une autre)
  • et il y a des Clusters (c’est à dire des blocs de notes)

D’où vient  le terme Thrène ?

En grec antique un thrène est une lamentation funèbre chantée lors des funérailles

Contexte historique:

l’après-guerre c’est?

  • Une victoire au goût amer plus de 50 millions de victimes,
  • La découverte des camps de concentration
  • La maîtrise de l’arme atomique.

Hiroshima  après le bombardement du 6 août 1945.  

Le souffle de l’explosion et la chaleur dégagée ne laissèrent pas une âme dans un rayon d’un kilomètre.    

70 000 personnes moururent immédiatement ou dans l’année qui suivit des suites de leur exposition aux radiations. On dénombre140 000 victimes au total. La guerre en Europe était terminée (8 Mai 1945) mais les Japonais ne voulaient pas se rendre. Il y a eu une deuxième bombe sur Nagasaki, le 9 Août 1945.      

Pour les curieux du blog , clic sur le logo LUMNI ci-dessous pour en savoir plus sur le contexte historique de ce drame humain

 

imprimantes

2ème écoute : Strange Fruit de Billie Holiday

Question : à l’aide des paroles, qu’est ce que la chanteuse Billie Holiday dénonce en interprétant cette chanson ?

Trace écrite :

Pour compléter le paragraphe C de votre cours vous pouvez vous aider de l’animation vidéo ci-dessous sur un enregistrement d’époque.

Le mérite de ce travail revient à mon collègue Nicolas Martello, merci pour ce partage

B PRATIQUE VOCALE

John Lennon Imagine

Commençons avec l’un des titres les plus influents de tous les temps. John Lennon a sorti le single Imagine à la fin de l’année 1971. Il a écrit cette chanson pour protester contre la Guerre du Vietnam et la Guerre froide. Imagine portait un regard clair sur la violence insensée qui sévissait alors.

John Lennon rêve la paix s’imposer partout dans le monde et s’inspire d’un poème que son épouse Yoko Ono avait écrit au début des années 60

Pour les curieux du blog une émission sur la chanson imagine

Pour le magazine musical Rolling Stone, ce disque est le plus beau cadeau que Lennon ait offert au monde. En 1980, après l’assassinat de l’ancien Beatle, « Imagine » s’est une nouvelle fois classée au sommet des charts en Grande-Bretagne.

trace écrite sur Lennon :

C. PROJET COLLECTIF : ECRIRE POUR DENONCER


Les différentes étapes pour mener à la création d’un texte

le mérite de cette démarche pédagogique revient à la formatrice de ligue d’enseignement d’Auch qui dans le cadre d’une formation jouons la carte de la fraternité a su me donner des pistes pédagogiques que j’explore ici sur un autre projet. Merci à elle pour ce partage

Mme Cazagou.

Trace écrite :

  • 1ère étape : Un mot /une image.

support utilisé : une sélection de photographies mises à disposition des élèves. ( voir trace écrite)

  • 2ème étape : une photo / des mots. Mon ressenti personnel face à cette photo

support utilisé

  • 3ème étape: le 6/6  Comprendre, débattre, s’écouter, s’approprier 

support utilisé le site d‘ Amnesty International

4ème étape : amorces de phrases

Support utilisé

  • Des amorces de phrases éparpillées dans la salle en fonction de son ressenti, de son vécu et des échanges lors du débat sur la peine capitale.
  • Deux planches extraites de l’oeuvre de Thomas Ott

  • 5ème étape : mise en voix, mise en espace d’un extrait texte des fusillés de Victor HUGO

Cet texte a été écrit en 1872 par Victor Hugo, il a 70 ans. Ce poème est donc une oeuvre de maturité. Il y dénonce la guerre civile et fait allusion à la « Commune », c’est l’enfance dans la guerre qui est dénoncée. Ce texte contient une leçon. Il est comparable à une fable par le dernier vers qui fait penser à une morale.

enregistrement du projet des 3è1 ….bientôt

Pour les collègues passant sur ce blog, trouvez ci-dessous la démarche pour travailler la mise en voix d’un texte.

  • permet de travailler la voix parlée avec un grand groupe (28 élèves)
  • et de percevoir le texte autrement , dans une dynamique de création où l’élève prend un rôle quand il le souhaite sans avoir l’angoisse d’être jugée , regardée.
  1. les élèves découvrent une phrase du texte pré-découpé.
  2. La consigne : les élèves en mouvement dire à un moment donné, au moment où il pense être le plus importun, leur phrase et s’arrêter de marcher
  3. Le texte sera donc mis en espace.
  4. L’élève doit s’imposer par sa voix, aucun autre signe n’est necessaire.
  5. Même chose , une 2ème fois, mais quand ils lisent ils doivent s’arrêter et imaginer que le tableau est un spectateur ( il faut donc projeter la voix)
  6. Un chiffre est numéroté au dos de la feuille, ils doivent trouver leur place entre 1 et 29 autour du piano et dire leur texte qui s’enchaîne les uns après les autres. Ils comprennent alors le sens de leur texte.
  7. ( la semaine suivante) : même approche de la voix parlée mise en mouvement sur une boucle improvisée au piano

Auteur de l’article : Mme Cazagou

49 ans et encore au collège ! à Auch, académie de Toulouse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.