l’art en mouvement

La deuxième et dernière oeuvre sur laquelle nous travaillerons dans le cadre du musée d’Art Moderne du centre Pompidou c’est l’oeuvre d’AGAM

Si vous souhaitez vous replonger dans cette oeuvre pour votre oral !

surtout n’hésitez pas bonhomme heureuxTrouvez ci-dessous d’excellentes photographies de Sonia Marques permettant d’apprécier cette oeuvre appartenant à  l’art cinétique.

le plafond constitué d’ écrans de verre peints inclinés reflétant la lumière aveugle (les néons  sont cachés du visiteur )
agam plafondAu sol , la sphère soutenant la sculpture et son socle cubique qui se fondent littéralement dans le décor…et jouent sur le reflet de motifs géométriques.

agam spherele mur de gauche au motifs peints

agam mur gauche

 

Le sol recouvert d’un tapis aux motifs géométriques réunissant 180 couleurs. Il a fallu 2 ans à Agam pour en dessiner le carton, et deux ans et demi pour le faire tisser à la manufacture des Gobelins à Paris.

 

agam sol

 

Le mur de droite (comme les trois murs de la pièce) , est paré de panneaux en aluminium pliés en accordéon dont les faces opposées sont peintes de motifs différents.

On dit qu’ils sont « métapolymorphiques », car, en se déplaçant d’une extrémité à l’autre le visiteur voit une image qui se déforme et se transforme.

Au centre on y voit le triangle volant posé sur sa sphère et en premier plan les panneaux teintés qui servent de portes d’entrée.

agam murs

Laisser un commentaire