Mois : septembre 2012

être au bon tempo…

être au bon tempo…

ci-dessous un numéro d’un grand humouriste jerry lee lewis et sa machine à écrire.

A notre époque des nouvelles technologies il n’y a plus ce bruit, cette clochette à la fin de la ligne qui indiquait qu’il fallait actionner une manette pour passer à la ligne.
Mais cela reste drôle

Cet orchestre a transposé ce numéro humoristique dans un vrai orchestre, et ça donne ceci.

Publié par Mme Cazagou dans Le coin des découvertes, 0 commentaire
sound of noise

sound of noise

Avez-vous laissé vos clés à vos voisins ?

Publié par Mme Cazagou dans Le coin des découvertes, 0 commentaire
la chorale ….c’est sympa !

la chorale ….c’est sympa !

vous voulez vous inscrire à la chorale cette année mes élèves garçons….?

comment arriver à vos convaincre…. j’ai trouvé 🙂

 

Publié par Mme Cazagou dans Le coin des découvertes, 0 commentaire
groupe ErA

groupe ErA

une propostion de chloée qui aime beaucoup le groupe ERA….et comme je ne vais pas l’utiliser cette année dans mes cours;..
et bien on va laisser une petit place musicale dans le coin de découvertes, même si je n’ai pas tout cerné dans la vidéo 🙂

 

Publié par Mme Cazagou dans Le coin des découvertes, 0 commentaire
batucada en vidéo…

batucada en vidéo…

 

Allez l’atelier débute la semaine prochaine.. en attendant vous pouvez visionner les vidéos ci-dessous pour reconnaître les instruments que vous allez utiliser…

are you ready ? 🙂

c’est la pratique collective populaire par excellence

 

et cette dernière vidéo où on voit bien les différents instruments et leur technique de frappe

Publié par Mme Cazagou dans Batucada, 0 commentaire
les instruments de la batucada

les instruments de la batucada

L’agogo est une cloche à deux tons ou plus.

C’est un instrument très sonore qui est à la fois mélodique et rythmique.

 

 

 

 

Le timba est un tambour qui est généralement joué à mains nues (son aigu sur les bords et grave au centre, ).

Il est plus léger, on le porte sans effort au cours des défilés à l’aide d’une sangle. C’est l’équivalent du djembé africain.

 

 

 

 

Le surdo c’est une percussion est un fût droit, large et profond dont le son grave assure les basses et assoit la structure rythmique en battant le tempo.

 

Il existe des surdos de différentes tailles.

 

 

 

 

La caixa  est une caisse claire, un peu comme celles que l’on peut trouver sur des batterie .

Elle sert d’accompagnement.

 

 

Le chocalho  est un ensemble de petites cymbales montées sur un support.

Le son qu’il produit est répétitif et il est en complément des caixas.

 

 

 

Le repinique   est un tambour d’accompagnement de même proportions que le surdo mais 3 fois plus petit, et au son clair.

Il est utilisé pour des phrases d’appel (démarrages, arrêts des morceaux).

 

 

 

Le tamborim est un tambourin sans cymbale.

Le son est particulièrement sec et aigu.

 

Publié par Mme Cazagou dans Batucada, 0 commentaire
que la force soit avec lui

que la force soit avec lui

j’aime beaucoup cette musique de John Williams…et puis à cet âge avec un tel costume on peut croire à beaucoup de choses… 🙂

Publié par Mme Cazagou dans Le coin des découvertes, 0 commentaire
skate + talent + bonne musique…..for two

skate + talent + bonne musique…..for two

bon c’est une pub mais il n’empêche…2 talents du skate réunis, une bonne musique….

qui fait pareille ?

making off…

 

Publié par Mme Cazagou dans Le coin des découvertes, 0 commentaire
Segpa : la chanson Bidonville

Segpa : la chanson Bidonville

Nous allons chanter Bidonville de Claude Nougaro.

  1. Il parle des bidonvilles qui sont des quartiers où il n’y a pas d’eau courante,  une population très importante,les maisons sont construites avec des matériaux de récupération et ne sont marqués nulle part sur les cartes. Car ces habitations ne sont pas autorisées.

Au brésil, il y a  des nombreux quartiers pauvres appelés Favelas


2.Les paroles de cette chanson accompagnée d’un surdo 

et de guiro

 

Regarde là, ma ville.

Elle s’appelle Bidon,

Bidon, Bidon, Bidonville.

Vivre là-dedans, c’est coton.

Les filles qui ont la peau douce la vendent pour manger.

Dans les chambres, l’herbe pousse pour y dormir, faut se pousser.

Les gosses jouent, mais le ballon, c’est une boîte de sardines, Bidon.

 

REFRAIN    Donne-moi ta main, camarade,

Toi qui viens d’un pays

Où les hommes sont beaux.

Donne-moi ta main, camarade.

J’ai cinq doigts, moi aussi.

On peut se croire égaux.

 

couplet 2:

Regarde là, ma ville.

Elle s’appelle Bidon,

Bidon, Bidon, Bidonville.

Me tailler d’ici, à quoi bon ?

Pourquoi veux-tu que je me perde dans tes cités ? A quoi ça sert ?

Je verrais toujours de la merde, même dans le bleu de la mer.

Je dormirais sur des millions,

Je reverrais toujours, toujours        Bidon.

 

REFRAIN

Serre-moi la main, camarade.

Je te dis : « Au revoir », J te dis : « A bientôt ».

Bientôt, bientôt, On pourra se parler, camarade.

Bientôt, bientôt, On pourra s’embrasser, camarade.

Bientôt, bientôt, Les oiseaux, les jardins, les cascades.

Bientôt, bientôt, Le soleil dansera, camarade.

 Bientôt, bientôt, Je t’attends, je t’attends, camarade

3. Claude Nougaro n’a pas inventé cette mélodie il l’a repris d’une autre chanson de Baden Powell

On entend au début un instrument traditionnel brésilien, le berimbau

 

A présent écoutons la version que nous chantons :


bidonville de Nougaro

 

 


Publié par Mme Cazagou dans Archives Segpa, 0 commentaire
AFRIC’ÂME….

AFRIC’ÂME….

QUE DE BEAUX SOUVENIRS; et quelques photos de ces moments partagés à la maison de Gascogne.

la répétition des artistes à l’école d’artagnan

 

 

Publié par Mme Cazagou dans Archives Chorale, 0 commentaire